Projets

Projet de numérisation de la succession de Richard et de Cosima Wagner (depuis fin 2017)

Sécuriser et rendre accessibles les manuscrits Wagner

Quiconque souhaitant consulter les précieuses Archives nationales de la Fondation Richard Wagner devait, jusqu’à maintenant, se rendre à Bayreuth, présenter une demande de consultation en bonne et due forme et justifier, pour pouvoir consulter des lettres ou des partitions écrites par Richard Wagner lui-même, de la poursuite de recherches. Cela va maintenant changer avec un projet de numérisation d’une durée de trois ans. Il a pour objet, non seulement une conservation à long terme de l’inventaire, mais aussi l’accès internet à plus de 16 000 documents de la succession de Richard et de Cosima Wagner.

Les Archives nationales Richard Wagner de Bayreuth abrite la plus grande collection d’archives au monde sur le compositeur, né à Leipzig, sa deuxième épouse Cosima (1837-1930) et ses descendants. Avec sa vaste collection d’autographes, de manuscrits, de lettres, de partitions, d’objets, de photographies et de documents de recherche, les Archives nationales sont le centre de recherche le plus important au monde sur la personne, la vie, l’œuvre et l’impact de Richard Wagner.

Dokumentenscanner

Contact

Responsables du projet de numérisation

L’objectif du projet de numérisation est de permettre à tous – chercheuses, chercheurs et public curieux – d’accéder aux archives via le site internet du Musée Richard Wagner de Bayreuth. Les documents des archives doivent pouvoir être trouvés en ligne selon différents mots-clefs tels que l’auteur, la date ou le lieu d’origine et affichés à l’écran sous forme de copies numériques haute résolution. Le projet, qui a débuté fin 2017, est rendu possible en grande partie grâce au soutien financier des commissaires fédéraux à la culture et aux médias, de la Fondation de Haute-Franconie et de bavarikon, la plate-forme en ligne de la Bavière pour la présentation des trésors artistiques, culturels et du savoir.

La recherche de mécènes pour le projet de numérisation, celle de logiciels et de matériels appropriés, d’un prestataire de services capable d’effectuer la numérisation avec un scanner très spécialisé et du personnel adéquat pour enregistrer les métadonnées requises, a commencé immédiatement après l’achèvement du grand projet de rénovation, d’agrandissement et de réaménagement du Musée Richard Wagner, qui a duré plusieurs années et qui a permis la réouverture à l’été 2015. En parallèle, l’inventaire a été minutieusement inspecté, préparé et transféré aux besoins de restauration puis entreposé dans des chemises et des cartons d’archives sans acide. Entre-temps, non seulement ce travail préparatoire a été achevé, mais les lettres manuscrites originales de Cosima et surtout de Richard Wagner, ainsi que ses carnets de notes et les copies conformes de ses partitions – un élément central des archives – ont été numérisés. Actuellement, les métadonnées des copies numériques sont enregistrées dans la base de données du musée, créant ainsi le socle de leur présentation en ligne.

Wolfgang Wagner beugt sich stehend zu seinem Bruder Wieland, der am Schreibtisch sitzt

Développement de la sous-fondation Wolfgang Wagner (prévue à partir de 2020)

Se documenter sur l’histoire du Festival de Bayreuth

Dès 1987, lorsqu’il a quitté la direction du Festival, Wolfgang Wagner s’est engagé à remettre à la Fondation Richard Wagner et à ses Archives nationales de la Maison Wahnfried, le matériel documentant les productions du Festival de Bayreuth après la Seconde Guerre mondiale, l’ensemble étant abrité par la Sous-Fondation Wolfgang Wagner.

Outre les archives de presse et les photos du Festspielhaus, la collection contient également des dossiers, des lettres, brouillons, maquettes, extraits de mises en scène et autres documents relatifs aux productions du Festival de Bayreuth de 1951 à 1986; cette collection culturelle et théâtrale très importante complète les archives constituées jusqu’en 1945 par l’administration du Festival et les ajoute aux Archives nationales de la Fondation Richard Wagner. Toutefois ce qui touche à la famille après Winifred Wagner, est exlus de ce fonds.

Ce n’est qu’après la rénovation, l’agrandissement et le réaménagement du Musée Richard Wagner et, en particulier grâce à la construction du nouveau bâtiment, que les conditions spatiales, logistiques, techniques et conservatoires nécessaires à la reprise de la sous-fondation Wolfgang Wagner du Festspielhaus furent réunies. Après la réouverture du musée le 26 juillet 2015, les quelque 230 mètres linéaires de documents ont été emballés dans 640 cartons en mai 2016 et transportés à Wahnfried. Jusqu’en décembre 2016, le personnel académique des archives s’est efforcé de déballer et de stocker ces documents, ainsi que d’effectuer un premier tri préalable. Les documents sont déjà disponibles sur demande pour les personnes qui consultent les Archives nationales.

L’indexation archivistique formelle, le cataloguage et enfin la numérisation des documents sont prévus à la suite du projet de numérisation des manuscrits de la succession de Richard et de Cosima Wagner. Les fonds de la Sous-fondation Wolfgang Wagner pourront également être consultés en ligne sur le site internet du Musée Richard Wagner.

Menu

Durch die weitere Nutzung dieser Webseite erklären Sie sich mit dem Einsatz von Cookies durch das Richard Wagner Museum einverstanden, mit denen wir Ihre Nutzung unserer Webseiten ohne Weitergabe an Dritte analysieren. In der Cookie-Richtlinie in unserer Datenschutzerklärung (im Link „Weitere Informationen“) ist die Datenverarbeitung näher beschrieben und der Widerruf Ihrer Einwilligung möglich. Weitere Informationen

Die Cookie-Einstellungen auf dieser Website sind auf "Cookies zulassen" eingestellt, um das beste Surferlebnis zu ermöglichen. Wenn du diese Website ohne Änderung der Cookie-Einstellungen verwendest oder auf "Akzeptieren" klickst, erklärst du sich damit einverstanden.

Schließen